RECHERCHE COLLABORATIVE 

La prospective

Comment faire de la fonction prospective une capabilité dans les organisations ? 

 
 

Les crises, comme celle de la COVID19, montrent l'importance pour les organisations de se préparer à des changements rapides et brutaux de leur environnement, à des niveaux stratégiques comme opérationnels. Les évolutions climatiques et écologiques devraient accentuer encore l'ampleur de ces changements et leurs conséquences pour les organisations.

L'objectif de la démarche prospective est de les anticiper. Cet outil est néanmoins critiqué pour sa capacité limitée à préparer réellement les organisations à de telles évolutions. 

Plus que la démarche, c'est son intégration dans le fonctionnement quotidien des organisations qui pose question. Celle-ci conditionne sa capacité à produire des résultats concrets et opérationnels, à court et moyen terme, donc la pertinence d'une telle démarche pour les organisations qui s'en saisissent. 

 

Le teaser de la recherche

 

Notre sujet

Les organisations ont conscience de l’importance d'anticiper les futurs possibles et de se préparer à des changements rapides de leur environnement. Ceux-ci ont des conséquences sur leur marché, leur stratégie d’innovation ou encore leur structuration interne. 


Les organisations sont confrontées à un processus d’accélération. Il concerne les cycles de décisions, les ruptures technologiques et les démarches d’innovation, ou encore  l’évolution des marchés et de la concurrence. Cela montre la fragilité des structures, même les mieux implantées, et pose la question de leur résilience face à des chocs internes ou externes. La volatilité et la fluidité de la période représentent aussi une opportunité pour quiconque sait anticiper les transformations à l’œuvre, s’y préparer et engager les changements nécessaires pour y faire face.  


La démarche prospective vise à préparer, de manière proactive, l’adaptation des entreprises à ces changements. Les organisations s’en saisissent comme d’un instrument d’aide à la décision. La prospective contribue à orienter leur stratégie d’innovation et à adapter leur organisation interne. Elle constitue un outil pour mobiliser les différentes parties prenantes autour d’un projet commun. 


Les événements récents, comme la crise sanitaire, mettent néanmoins en lumière les limites d’une telle approche lorsqu'elle ne se traduit pas par des changements concrets. Paradoxalement, les crises potentielles sont souvent identifiées, mais n'engendrent pas toujours les réponses nécessaires. Parfois qualifiées à tort de futurologie, les démarches de prospectives peinent à s’ancrer dans le quotidien des organisations, à être intégrées dans les processus stratégiques, et à produire des résultats concrets sur le plan opérationnel. 


Les organisations s’interrogent donc aujourd’hui sur une nécessaire évolution de leur manière d’appréhender la fonction  prospective. Les réflexions autour d'une prospective ouverte (open foresight), permettant de conduire des réflexions collectives sur les futurs possibles qui associent des acteurs internes et externes variés, attestent de la vitalité du débat. 


Afin d’accompagner les organisations dans leurs réflexions sur l’évolution de la fonction prospective, cette recherche collaborative explorera les questions suivantes :  

  • Comment organiser institutionnellement la fonction prospective dans les organisations pour permettre son opérationnalisation ? 

  • Comment mobiliser les parties prenantes internes et externes dans l’animation de cette fonction ? 

  • Quelle articulation de la prospective avec la planification stratégique, la stratégie d’innovation et la gestion des ressources humaines ?   

  • Comment la prospective peut-elle préparer les décideurs au changement et faciliter une adaptation rapide des organisations face aux évolutions de leur environnement ?  

  • Comment évoluent les méthodes de prospective ? Quelle articulation entre les différentes échelles temporelles dans ces démarches ?  

Cette recherche collaborative permet de formaliser un état des lieux détaillé de l’évolution de la fonction de prospective, en France et à l’étranger. Elle identifie des pistes de travail et des orientations concrètes pour accompagner les organisations partenaires dans la réforme de cette fonction. La fonction prospective mériterait d'être articulée avec les enjeux opérationnels et stratégiques afin d’orienter concrètement l’action, de produire des résultats concrets à court et moyen termes, et de devenir un moteur de créativité et d’innovation. 

 QUAND ? 
Hiver 2022
 

Pour rejoindre la recherche

Pour rejoindre le tour de table, contactez Antoine Maire
antoine.maire@conseil-et-recherche.com